Mortelles Hébrides: Un polar écossais plein de rebondissements (Les enquêtes de l'inspecteur Sweeney t. 11) par John-Erich Nielsen

Mortelles Hébrides: Un polar écossais plein de rebondissements (Les enquêtes de l'inspecteur Sweeney t. 11)

Titre de livre: Mortelles Hébrides: Un polar écossais plein de rebondissements (Les enquêtes de l'inspecteur Sweeney t. 11)

Éditeur: Éditions Head over Hills

Auteur: John-Erich Nielsen


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

John-Erich Nielsen avec Mortelles Hébrides: Un polar écossais plein de rebondissements (Les enquêtes de l'inspecteur Sweeney t. 11)

Livres connexes

L’inspecteur Sweeney s’apprête à démissionner…

Afin de mûrir sa décision, le jeune homme a choisi de passer une semaine sur l’île de Barra, un morceau de granit oublié à la pointe sud des Hébrides. Mi-décembre, le jour y dure moins de quatre heures…
Mais l’isolement de l’Atlantique nord ne saurait tenir le destin à distance. Ed Robertson, un conteur en gaélique, disparaît mystérieusement. Puis Sweeney découvre bientôt le cadavre d’un homme, abandonné dans une tourbière. Comment cet inconnu, qui n’a pris ni l’avion ni le bateau, est-il arrivé là ? Deux trous à la base de son cou sont censés faire croire à la manifestation d’une Baobhan Sith, le vampire des Highlands… C’est alors qu’une tempête s’abat sur l’archipel. Coupés du monde extérieur, les habitants de Barra se retrouvent à la merci d’un meurtrier qui, très vite, va les frapper à nouveau.

Un huis clos oppressant au cours duquel Sweeney devra affronter cette évidence : l’un des îliens qu’il côtoie… est un assassin !

EXTRAIT

Lorsque les roues du bimoteur touchèrent le sable, l’inspecteur fut heureux de constater la douceur avec laquelle le Twin Otter avait dominé la piste. Il en vint même à se demander pour quelle raison on ne recouvrait pas de sable tous les aéroports du monde… Le petit monoplan ralentit rapidement, tourna sur la droite, puis il alla s’immobiliser face au bâtiment solitaire d’un aérodrome aussi minuscule que désuet. La dizaine de passagers applaudit vivement le « Mesdames, Messieurs : Barra, bon séjour » du pilote puis, après avoir foulé un sable encore humide et résisté au froid mordant, tous rejoignirent le hall d’accueil.
Tandis que le jour déclinait déjà, Sweeney et quelques autres embarquèrent à bord d’un petit bus blanc à destination de Castlebay, le principal village de l’île. Après avoir suivi la mer vers le sud, sur l’unique route circulaire étroite et sinueuse, puis frôlé de rares maisons perdues, contraintes par les monts de granit vissés dans leur dos à garder le regard fixé sur l’océan, le véhicule atteignit l’entrée du village à la nuit tombée. L’autocar ne pénétra pas dans le centre mais bifurqua sur la droite. Dans une rue montante qui semblait conduire vers l’église, le chauffeur stoppa ; il se retourna aussitôt vers Sweeney et lui lança : « Craigard Hotel, là, sur la gauche. Vous êtes arrivé ! ».

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Les aventures de cet excellent inspecteur, qui ne ressemble à personne, sont passionnantes ! - Keltia

À PROPOS DE L'AUTEUR

John-Erich Nielsen est né le 21 juin 1966 en France. Professeur d'allemand dans un premier temps, il devient ensuite officier (capitaine) pendant douze ans, dans des unités de combat et de renseignement. Conseiller Principal d'Education de 2001 à 2012, il est désormais éditeur et auteur à Carnac, en Bretagne.
Les enquêtes de l'inspecteur Archibald Sweeney - jeune Ecossais dégingandé muni d'un club de golf improbable, mal rasé, pas toujours très motivé, mais ô combien attachant - s'inscrivent dans la tradition du polar britannique : sont privilégiés la qualité de l'intrigue, le rythme, l'humour et le suspense.
A la recherche du coupable, le lecteur évoluera dans les plus beaux paysages d'Ecosse (Highlands, île de Skye, Edimbourg, îles Hébrides) mais aussi, parfois, dans des cadres plus "exotiques" (Australie, Canaries, Nouvelle-Zélande, Irlande).